« Retour à la liste Avisez-moi lorsqu’un nouveau billet de blogue est publié

Blogue d'ÉquiLibre

JO 2014 : Bravo les filles!

Par Fannie Dagenais, Dt. P., M. Sc., directrice générale

12 février 2014

Le week-end dernier,  nous sommes des milliers à avoir été touchés par l’histoire de Justine, Chloé et Maxime Dufour-Lapointe, ces trois skieuses acrobatiques qui portent les couleurs canadiennes aux Jeux olympiques de Sotchi. C’est le cœur rempli de fierté que nous avons regardé deux d’entre elles monter sur le podium pour recevoir l’or et l’argent.

 

Ces jeunes femmes deviendront à coup sûr des modèles et une source d’inspiration pour nombre de petites Québécoises, et nous pouvons nous en réjouir! Si elles se sont rendues là, c’est grâce à leur talent, leur ambition et leur détermination. Or, notre société a trop souvent tendance à valoriser les femmes – ou les filles! -  sur des critères associés à l’apparence plutôt qu’à la performance.

 

 « Ben voyons, nous sommes en 2014, pas en 1950! », me direz-vous. Et pourtant…

 

Il y a quelques semaines, les résultats d’une recherche1, publiés dans le New York Times, ont suscité beaucoup de réactions sur le Web. Un chercheur s’est intéressé aux suggestions de recherche semi-automatiques sur Google commençant par « Is my son… » ou « Is my daughter… ». Selon les résultats qu’il a observés, les parents auraient tendance à solliciter l’aide de Google pour s’assurer que leur fils est intelligent, voire particulièrement doué, et pour se faire rassurer quant à l’apparence et au poids de leur fille.

 

Le sujet a été repris par le Slate Magazine dans un titre assez révélateur 2 :

 

 

Que cela nous plaise ou non, la survalorisation de l’apparence  est belle et bien omniprésente dans notre société, et profondément ancrée dans nos valeurs.  Cela a des répercussions sur l’estime de soi de nos filles, sur leurs comportements alimentaires… mais saviez-vous que cela menace également leur implication dans le sport?

 

En effet, les filles seraient deux fois plus nombreuses que les garçons à délaisser la pratique de l’activité physique avant l’âge de 14 ans3.

Cette vidéo développée par la Women’s sport foundation, une organisation américaine ayant pour but de promouvoir le sport chez les femmes et les filles, illustre bien le phénomène :

 

*Source de l'image : capture de la vidéo Keep Her In The Game
 

La question de l’image corporelle peut interférer de plusieurs façons avec la pratique d’activités physiques. Certaines filles ne voudront pas participer au cours d’éducation physique par crainte de défaire leur coiffure ou leur maquillage. Pour d’autres, ce sera la peur que l’on juge leur apparence dans le vestiaire, ou encore celle de mal paraître dans leurs vêtements de sport qui les incitera à fuir les activités physiques.

 

Outre la pression du bien paraître, le fait est que notre société n’encourage pas avec autant d’ardeur les femmes à être actives.

 

Selon Kino-Québec4, les filles auraient moins de modèles qui les inciteraient à faire du sport et elles recevraient moins d’appuis et d’encouragements de la part de leurs parents ou des adultes qui les entourent. L’impression de faire une activité « de gars », qui pourrait compromettre leur féminité, pourrait être une raison suffisante pour les décourager.

 

Ceci est particulièrement dommage, lorsqu’on sait que la pratique d’activités physiques a des effets positifs sur la santé, le bien-être, l’estime de soi et l’image corporelle des filles! Du moins dans la majorité des cas. Cependant, dans certains cas, la pression et la discipline atteignent un tel niveau qu’elles peuvent exacerber ou faire naître une problématique d’image corporelle. Un sujet qui mérite aussi notre attention et qui sera abordé plus en profondeur dans un prochain blogue!

 

Jusqu’au 23 février, nous pourrons regarder avec fierté  nos athlètes québécois et canadiens réaliser leur rêve olympique aux Jeux de Sotchi. D’une émotion à l’autre, dans cet enthousiasme populaire et inspirant, rappelons-nous que lorsque les athlètes féminines grimpent dignement sur le podium, ce sont leur exploit, leur endurance et leur détermination que le monde entier soulignera. Une opportunité en or d’encourager nos filles à se valoriser pour autre chose que pour l’apparence!

 

Un tout nouveau service d’atelier!

 

ÉquiLibre est fier de s’associer avec Égale Action afin d’offrir un tout nouveau service d’atelier destiné aux intervenants du domaine du sport et de l’activité physique. Les activités interactives et les mises en situation proposées dans celui-ci permettront à ces derniers d’adapter leur approche auprès des filles et d’échanger sur leurs meilleures pratiques.

 

L'organisme Égale Action vise à favoriser la participation équitable et les expériences positives des filles et des femmes en sport et en activité physique. Visitez leur site web : www.egaleaction.com

 

Pour de plus amples informations, communiquez avec Carine Thibault : carine.thibault@equilibre.ca

 

L’image corporelle s’invite dans l’univers olympique

 

En marge des Jeux olympiques, connaissez-vous le Programme scolaire olympique qui sert à partager les valeurs entourant le sport, la réussite et les saines habitudes de vie dans les salles de classe partout au pays?

 

Cette année, le Programme lance une campagne dans les écoles qui invite les jeunes, leurs parents, ainsi que leurs enseignants à découvrir les olympiens canadiens tout en abordant l’importance d’adopter de saines habitudes de vie et de favoriser une image corporelle positive.

 

Découvrez ici toutes les informations entourant les guides, les outils et les témoignages d’athlètes rendus accessibles aux écoles!

 


1. Stephens-Davidowitz, Seth, Google, Tell Me. Is My Son a Genius?, The New York Times, 18 janvier 2014 http://www.nytimes.com/2014/01/19/opinion/sunday/google-tell-me-is-my-son-a-genius.html?_r=0

2. Marcotte, Amanda, Parents Ask Google If Their Sons Are Geniuses and If Their Daughters Are Fat, The Slate, 21 janvier 2014 http://www.slate.com/blogs/xx_factor/2014/01/21/parents_ask_google_is_my_son_gifted_and_is_my_daughter_overweight.html

3. Sondage national et rapport sur la condition des filles, 2011; Women’s Sports Foundation – The Go Girl Go Project, Official coaches and group leaders guide.

4. Kino-Québec, L’activité sportive et physique des adolescentes, ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, 2013. http://www.mels.gouv.qc.ca/fileadmin/site_web/documents/publications/SLS/Sport_activite_physique/BrochAdoP.pdf

 

 

 

Commentaires

* :
:
:
* :