Les dangers des diètes

Les diètes présentent des risques pour la santé physique

La plupart des diètes sont associées à des carences en vitamines et minéraux ou en énergie, ou encore à différents effets secondaires tels que la déshydratation, la fatigue, la difficulté à se concentrer, des troubles digestifs, une perturbation hormonale, etc. Pour bien fonctionner, le corps a besoin d’énergie, de vitamines et de minéraux fournis par les aliments. En le privant de nourriture, on l’expose à différents problèmes de santé.

 

Les diètes présentent des risques pour la santé mentale

Le fait de se priver, et ce, malgré la sensation de faim, amène une personne à développer une relation négative avec la nourriture et le plaisir de manger. Dans certains cas, la nourriture devient une telle préoccupation qu’elle prend la forme d’une obsession, ce qui peut mener au développement de troubles de comportement alimentaire (anorexie, boulimie, compulsions alimentaires). De plus, les nombreux échecs rencontrés par les personnes qui suivent des diètes amènent une détérioration de l’estime de soi.

 

Les diètes font fondre les muscles plutôt que la graisse

Les diètes restrictives promettent généralement une perte de poids très rapide. Toutefois, une perte de poids rapide s’explique généralement par une déshydratation et une perte de masse maigre (muscle) plutôt que de graisses. D’un autre côté, une perte de poids graduelle (1 à 2 livres ou 0,5 à 1 kilo par semaine maximum) favorise la perte de graisse et non de muscle.

 

Les diètes ne sont généralement pas efficaces, et peuvent mener à un gain de poids

Bien qu’elles réussissent parfois à perdre du poids à court terme, la majorité des personnes qui suivent des diètes finissent par reprendre le poids perdu, et même plus, à long terme. Rappelons que le corps réagit à une diète de la même manière qu’à une famine : en réduisant sa consommation d’énergie. Lorsqu’on recommence à manger comme avant, ou plus qu’avant à cause de la privation imposée, le corps a tendance à entreposer sous forme de graisses les calories qu’il reçoit enfin. La personne reprend donc le poids perdu et souvent davantage.

 

Les diètes font perdre contact avec les signaux naturels de faim et satiété

Lorsqu’il a besoin d’énergie, le corps envoie différents signaux (gargouillis ou sensation de vide dans l’estomac, sensation de faiblesse, etc.), qui amènent la personne à avoir faim et, idéalement, à manger. À la fin d'un repas, le corps nous envoie d’autres types de signaux (diminution de l’attrait pour les aliments, sensation de plénitude, etc.) pour signifier qu’il a suffisamment d’énergie. Ces signaux permettent de se sentir rassasiés et, idéalement, d’arrêter de manger.

 

En se fiant à des diètes ou en s’imposant des règles qui lui dicteront quand et quelle quantité d’aliments manger, l’individu apprend à ignorer et à nier les signaux naturels que lui envoie son corps. Il devient alors difficile pour lui de savoir s’il a trop ou suffisamment mangé pour répondre aux besoins de son corps. La perte de contact avec les signaux de faim et de satiété peut donc elle aussi mener à une prise de poids et expliquer l’inefficacité des diètes.

 

Au lieu de suivre des diètes, TOUS auraient avantage à améliorer leurs habitudes de vie!